En 2019, l’activité agricole (re)démarre au château de Malmont

Entre Vignes et Oliviers, une agriculture dans le respect de l’environnement

Le Château de Malmont va redevenir une vraie propriété agricole telle qu’elle l’était dans le passé (des vestiges romains prouvent la présence d’une exploitation viticole dans l’antiquité).

Une agriculture dans le respect de l’environnement

Sur les 20 ha de terres d’un seul tenant entourant le Château, le programme de plantation se veut dans le respect de son environnement.

  • 5 hectares ont déjà été réaménagés en parcs, pelouses, terrasses et parkings.
  • 5 hectares d’oliviers ont été plantés en avril dernier (Olivières, Clermontaises, Arbequines et Picholines)
  • 3 hectares de vignes ont été plantés en avril dernier (Cabernet franc, Merlot, Chenin et Sauvignon)
  • Le reste de la propriété (environ 7 hectares) sera replantée dans les 3 prochaines années en vignes, oliviers et nouvelles cultures comme des grenadiers et des amandiers …

Huiles d’olive et Vins biologiques

L’objectif est de cultiver l’ensemble de la propriété en agriculture biologique. Il faudra encore quelques années de patience et de travail passionné avant de voir les premières productions d’huiles d’olive haut de gamme et pour vinifier des vins de qualité sur la propriété.

Une attention toute particulière sera accordée au développement durable et à la protection de l’environnement. En particulier, aucun pesticide n’est utilisé sur la propriété.

Nous développons un partenariat avec le Groupe Chiroptères Languedoc Roussillon afin de protéger les chauves-souris et favoriser leur présence avec la pose d’abris adaptés. Des enregistrements de présence ont déjà été réalisés. Les détections effectuées ont révélé la présence de 11 espèces différentes (dont certaines assez rares) sur le site de Malmont.

Les chauves-souris sont de précieux alliés dans la lutte contre certains nuisibles de la vigne mais également contre la pyrale du buis et les moustiques.